AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 <.Aoi Hatsuharu .::.

Aller en bas 
AuteurMessage
Aoi Hatsuharu
.:: Genin de Konoha ::.
.:: Genin de Konoha ::.
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/04/2010

Feuille de personnage
Barre d'Xp:
34/100  (34/100)
Niveau: 1

MessageSujet: <.Aoi Hatsuharu .::. /Terminée/   Lun 12 Avr - 13:33




.: [ Personnage ] :.

~¤~ Identité ~¤~

Nom : Hatsuharu.
Prénom : Aoi.
Age : 15 ans.
Grade souhaité : Genin.
Organisation/Village : Konoha d'adoption.

~¤~ Physique / Psychologie ~¤~

Description Physique :
<.Aoi est un joli brin de fille de taille assez moyenne pour son âge. Sa silhouette est fine et bien proportionnée concernant ces courbes. Son visage est doux, encadré de mèches de cheveux courtes brunes. Ces yeux aux longs cils noirs sont légèrement en amande et de couleur gris avec une pointe de bleu. Elle a les pommettes seyantes et un teint de pêche. Son nez est petit, discret. Juste en dessous, sa bouche se dessine, charnue. Lorsqu'elle sourit, on peut voir deux belles rangées de dents blanches, parfaitement alignée et une fossette creuser sa joue gauche. Concernant ses cheveux, Aoi n'aime pas perdre de temps avec ce genre de détail. Un peu garçon manqué, elle préfère les garder court pour ne pas être embêtée en plein combat. Ne comptez pas voir une trace de maquillage sur cette bouille. Non pas qu'elle soit contre, mais pour la demoiselle c'est juste de la coquetterie et elle ne se sent pas concernée. En même temps, la nature la gentiment gâtée avec une peau sans défaut.
Pour les vêtements, Aoi a choisi un look mi-garçon mi-fille. Un top protège sa poitrine et découvre son ventre, montrant ainsi son joli nombril. Elle porte un shorty caché par une espèce de jupe ouverte pour le côté pratique. Le tout est assez court, mais suffisant pour ne pas être provoquant. Aoi affectionne les chaussettes montantes au dessus du genou, et une paire de bottes à lacets. Elle a horreur des sandalettes ! Ca donne froid aux pieds. Concernant ses bras, elle porte une manchette au bras gauche et un bracelet au droit. Son bandeau ninja lui barre le front.
Signe particulier : Aoi garde une petite cicatrice sur sa tempe droite. Elle possède également une fleur de lotus tatouée entre les omoplates.


Description Morale :
<.Ceux qui croisent la route d’Aoi vont diront qu’elle dégage une certaine sympathie. Cette brunette reste souriante la plupart du temps, même quand tout va mal. Son optimiste en bluff plus d’un. Généralement de bonne humeur [sauf au saut du lit !] elle transmet à son entourage sa joie de vivre et n’hésite pas à faire rire quelqu’un qui a grise mine. Son petit coté clown. On peut dire qu’elle est généreuse, très brillante et amusante. Elle peut passer pour une puérile vu ces comportements parfois de gamine mais ce n’est qu’en apparence. Si l’on creuse plus profondément, on peut voir nettement une belle cicatrice qui lui barre cœur et âme. La perte de son paternel l’a beaucoup fait souffrir et cela continue… Elle ne le montrera pas, mais elle garde une amertume de rancœur et vengeance envers son village natale Kiri. La haine qui se développe lentement dans ces haines peut pourrir sa vie et la faire changer. Elle doit bien choisir ses amis pour ne pas basculer su mauvais côté. Oui elle est sensible et fragile, deux défauts importants. On la sait impulsive et franche dans ses propos. Elle ne cache pas sa vision des choses et la brunette est loin d’être hypocrite. Bon bien entendu, cela n’a pas souvent joué en sa faveur. Mais les choses sont claires avec elle. Question sentiment, elle à sa part de guimauve … C’est une jeune femme timide et embarrassée sous les compliments, qui malgré sa maturité précoce, rêve du prince charmant. Oh… pas comme la plupart des nanas avec une cape eu vent et un étalon blanc… Non, pour elle il est froid, distant. Mystérieux. Quelqu’un qui comme elle, ne saura pas lui dire ce qu’il ressent mais le montrera par des gestes affectueux. Aoi aime ramer pour plaire… plus elle rame, plus elle kiffe. Et ce qu’elle adore le plus dans une relation amoureuse, c’est de jouer au chat et à la souris. Allez comprendre… Aussi bien en amitié quand amour, la brunette est fidèle. Et quant elle aime, ce n’est pas à moitié. Mais gare à celui ou celle qui osera la trahir…
En ce qui concerne ces aptitudes sur le terrain, Aoi reste maladroite et peu rassurée. Elle n’ose pas frapper de peur de blesser. Un paradoxe avec ce qu’elle ressent au plus profond d’elle. Cette haine qu’elle souhaite contrôler. De peur de devenir mauvaise, elle retient ses coups et manque d’assurance… En espérant qu’avec de nouvelles rencontres, son côté réservé finira par disparaitre… car elle a énormément de capacité.



Ce qu'il/elle aime et aime pas :
<.La brunette déteste avant tout chose le village de Kiri pour son passé douloureux... Elle met tous les villageois dans le même sac et met un point d'honneur à les combattre. D'une façon plus légère, elle a horreur des champignons noirs... Elle ne supporte pas les beaux parleurs et déteste restée seule dans le noir. Que dire de plus... Aoi n'aime pas qu'on se moque de quelqu'un avec un aspect ou une tare mental. Elle déteste les intolérants et les arrogants.
Pour ce qui est de ses préférences, la brunette ne crache pas sur des bonbons à la cerise. Elle adore également les nouilles sautés au curry et préparer des bons petits plats à Mamori. Plus personnellement, la petite brune aime restée assise sur le toit de sa maison à contempler la lune. Un brin solitaire, elle adore se balader seule dans la forêt nu-pied et s'entrainer. Sa fleur favorite reste le lotus.


~¤~ Story ~¤~

Histoire :
<.Je ne sais pas d'où je viens... ni même ce que je fais ici. Tout ce noir autour de moi me fait peur. L'inconnu... L'inconnu me fait peur. Pourquoi j'ai si froid ? Pourquoi le vent ne cesse de souffler sur mon visage ? Je suis si petite... si fragile... Je n'entends rien. Mes mains sont liées devant mon ventre. La sensation de papillon dans mes jambes me rappelle que je suis debout. Depuis combien de temps suis-je ici ? Papa... papa où es-tu ? J'ai si froid. Viens me chercher... Je t'en supplie viens me chercher... Ma gorge me pique. La poussière entre par ma bouche, mon nez, mes yeux... J'aimerais bouger mais je n'y arrive pas. Suis-je paralysée ? Non... non ce n'est pas ça. Un lien me retient à la cheville droite... Je suppose qu'il y a un mur derrière moi. Je ne veux pas toucher... J'ai peur... Oh papa... Ne m'abandonne pas...

Des bruits de pas me font sursauter. J'ai dû m'assoupir, j'ai la nuque tendue. On pousse une porte, les gons grincent doucement. On entre dans la petite pièce. Je distingue trois hommes. Le premier tiens une torche... La lueur du feu me brûle les yeux. Mes sourcils se froncent et les silhouettes se dessinent mieux. Les deux derniers trainent un prisonnier à en voir les liens qui le scient de partout. Ils le poussent à mes pieds. Il tombe à genoux comme une masse, fatigué. Son visage se redresse vers moi... L'horreur doit se lire sur ma figure. Mon père tente de sourire pour me rassurer, mais son œil gauche percé et coulant me donne la nausée. Sa bouche est meurtrie, ensanglantée. Sa joue droite rayée d'une plaie se termine au coin de l'œil trahie la pointe d'un couteau. Les larmes me montent aux yeux rapidement, impossibles de les refouler. Mon père me supplie d'être forte et de ne pas pleurer... J'ai la gorge nouée. Les mots viennent mais ne sortent pas. Je voulais tant lui dire à quel point je l'aime mais les éclats de sang giclant subitement sur mon visage décoincèrent un hurlement de douleur. Mon père, gorge tranchée, s'étala devant moi... inerte. Les hommes ricanèrent avant de poser leur regard noir sur moi. "Voilà ce qu'on réserve aux traitres" dit le plus vieux, haineux. Ils crachent à mes pieds avant de faire rouler mon père comme un vulgaire tas d'os dans un coin de la pièce. La trainée de sang me fit vomir, je sens la colère monter en moi pour la première fois... et c'est le trou noir...

Oh papa... pourquoi... pourquoi...

Nous vivions dans le village Kiri. Nous étions pauvre mon père et moi, mais nous étions heureux. Il avait son petit bateau de pêche... une barque plutôt qui était son gagne pain. Il vendait son poisson sur le marché, et nous mangions les restes. Malgré la précarité de cette vie, je me sentais heureuse. Mon père inventait des histoires de Ninja pour me faire dormir les soirs, évitant ainsi ma peur des monstres. J'aimais l'écouter pendant des heures... Il vivait ces récits... Je me suis souvent demandé si la vérité n'avait pas rattrapée la fiction. Mon père était un homme simple, calme et très impliquée sur les valeurs. Je lui devais tout. Mais alors que tout semblait aller pour le mieux, le village commençait à bouger. Des rumeurs naissaient... violentes. Mon père n'en parlait pas, mais je voyais bien qu'il était inquiet. Un soir, il rentra tard. Du haut de mes huit ans, j'avais préparé le diner et mis la table comme une femme au foyer l'aurait fait. Il avait les traits tirés et l'air grave. Il me prit les mains et m'expliqua qu'on devait fuir le village sans perdre de temps. Je ne comprenais pas... La nuit même, il fit un baluchon dans un vieux drap, fourrant dedans quelques affaires vitales. Je pris Croquette avec moi, seule peluche dont il m'avait accordé l'autorisation. Il voulait voyager léger. On prit place dans sa petite embarcation, sans torche pour ne pas se faire repérer. J'avais tellement peur que je ne bougeais pas de ma place. Mon père voulait quitter le pays de l'Eau pour rejoindre celui du Feu. Il me disait que la vie était meilleure là-bas... moi je savais bien que c'était la faute de cette fichue politique dont je ne comprenais pas grand chose... J'ai cru qu'on allait y arriver... Mais à mis chemin, des Jônins nous ont rattrapés... Mon père montra alors son vrai visage... Devant mes yeux écarquillés, je l'ai vu se battre comme un lion, marchant sur l'eau et virevoltant dans les airs, shiruken dans les mains. Je compris alors que ces histoires de Ninja étaient vrais... Et à ce moment là, j'ai eu de l'admiration pour mon père... Je me souviens simplement qu'il a hurlé mon nom... Je me suis retournée, apeurée... Croquette tomba à l'eau et se fut le trou noir...

Je sens mes joues qui m'élancent, une douleur me transperce le bas du dos. Tout mon corps semble être une ecchymose géante. Le goût amer du sang emplit ma bouche... je crache le tout sur le sol et tousse. Je comprends alors que je suis à terre, le visage dans la boue. Mes mains sont toujours jointes devant mon ventre et le lien qui retenait ma cheville n'est plus là. J'ose à peine ouvrir les yeux... Le soleil pâle tape contre ma peau abimée, transperçant mes paupières encore closes. Un râle de douleur s'échappe de ma bouche lorsque je tente de me relever. Je sens comme une présence proche de moi... On m'observe tapis dans l'ombre. J'ai envie de crier... d'hurler... de pleurer... mais le visage de mon père revient en mémoire et j’entends encore ces derniers mots... Je refoule alors mes larmes et ouvre lentement mes yeux. Une douleur aiguë arrache ma tempe droite. J'ose porter un doigt dessus... Un liquide à la couleur cerise coule le long de mon index. La plaie est profonde... Comment peut-on faire cela à une petite fille ? Une fois à genoux, je redresse ma bouille pour voir les horizons... Je suis totalement perdue. La forêt qui se dresse devant moi m'est inconnu... La brume n'est plus là... Tout est clair et bien vert... Je ne comprends pas. Soudain, une main se tend vers moi. Je sursaute. Mes yeux suivent la continuité du bras devant moi et là... je vois son visage pour la première fois. Une vieille femme aux cheveux ambrés, rayés de blanc. Ces yeux bleus me fixent, sans méchanceté. Je vois même de la peine dans son regard. Je ne sais pas pourquoi, mais elle m'apaise. Je saisie cette main et me relève. A partir de ce moment, je sais que ma vie va changer...

…A présent j'ai tout juste quinze ans. Je suis une Genin... Mon apprentissage à pris du temps vu que je suis entrée à l'académie assez tard. Mamori, ma sauveuse, a préféré attendre que je sois d'assez bon niveau pour faire mes preuves à l'école Ninja. Et elle a eu raison. Je suis quelqu’un de maladroit, qui a très peu confiance en soi. Mes boulettes ont fait l’objet de moquerie à l’académie, me blessant d’avantage. Mais malgré les surnoms débiles qu’on m’infligeait, je suis restée souriante et bonne joueuse. A quoi bon se prendre la tête pour des bakas ! J’espère simplement être assez douée pour faire partie des ANBU. Mamori m’a expliqué à quel point il était difficile d’y accéder. Mais les défis ne me font pas peur… Je suis déterminée et je sais que j’y arriverais… pour mon père. Je ne sais pas ce qui s’est réellement passé cette nuit là dans la cave… je ne sais pas comment j’ai réussi à arriver au pays du Feu… mais pour venger mon père, je suis prête à me sacrifier.


Nindo :
<.Un jour je serais membre des ANBU !


.: [ Vous ] :.

Prénom : Elyse
Age : /
Ville : /
Où avez vous connu le forum ? En fouinant sur le net x)

Code 1: validé
Code 2: validé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: <.Aoi Hatsuharu .::.   Lun 12 Avr - 14:29

J'aime ♥️ Pour le soin, je pense qu'en gras sa serais plus beau ! Mais j'aime l'histoire et sa mérite au moins 15/20
Revenir en haut Aller en bas
Yukio Masaki
.::Bras Droit du Hokage::.
.::Bras Droit du Hokage::.
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2010

Feuille de personnage
Barre d'Xp:
0/0  (0/0)
Niveau:

MessageSujet: Re: <.Aoi Hatsuharu .::.   Lun 12 Avr - 14:33

bonne présentation je te valide en tant que genin de konoha
j'aime beaucoup ta présentation 7/10

bienvenue sur SW j'espere que tu passera de bon moment avec nous =)


Aya intéressant mais je te demande pas ton avis ♥️


Dernière édition par Yukio Masaki le Lun 12 Avr - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aoi Hatsuharu
.:: Genin de Konoha ::.
.:: Genin de Konoha ::.
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/04/2010

Feuille de personnage
Barre d'Xp:
34/100  (34/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: <.Aoi Hatsuharu .::.   Lun 12 Avr - 14:35

Merci à vous deux ! J'suis flattée =) Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: <.Aoi Hatsuharu .::.   Lun 12 Avr - 16:12

Yukio Fuck ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: <.Aoi Hatsuharu .::.   

Revenir en haut Aller en bas
 
<.Aoi Hatsuharu .::.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: