AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un passé troublant

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un passé troublant   Ven 16 Avr - 0:35




L'expression du bien et du mal, es celle qui signifie la joie et la tristesse? T'elle les dieux ancien personnes na le pouvoir de faire de ce monde, un monde meilleur. La guerre et synonyme de pouvoir lugubre. Les laissant gère au fond de nos cœurs. Une ombre avança vers le sombre village de Kiri qui était recouvert par la pluie s'écrasant sur les maisons. Une longue cape noir cachée le corps de la jeune personne ainsi que son vissage. Elle avançait pour pourvoir allez à l'encontre de son destin déjà sceller. La mort et le chao l’avaient déjà remplie de tristesse dans son cœur. Telle un corps sens âme elle approchât des porte du village de Kiri l'endroit on elle pourrait ce battre pleinement contre qui ce mettra sur son chemin. Mais quelque minute après, l'ombre s'arrêta devant une flac d'eau. Enlevant sa cape laissant son vissage à découvert, de longs cheveux apparurent tombant jusqu'au genou de celle-ci. Cela fessait plusieurs année qu'elle voyager celle sent connaitre la vie et la joie.

Devant cette flac immobile, des larmes coulée sur c'est joues. Sur le moment elle ne comprenait pas pourquoi des larmes coulée de c'est yeux.


Pourquoi.... Pourquoi sa met arrivez à moi... Je n'avais jamais rien demandez a qui que se soie.... Alors pourquoi je suis toujours vivante POURQUOi!!!!!!!!!!!

Elle tomba a genou devant la flac les cheveux dans l'eau et les larmes qui tombée dans la flac. Pendant plusieurs minutes elle resta comme ça. Sent que rien ne puisse la fais bouger, les sentiments qu'elle éprouvé autre fois on disparut après cette histoire... cruelle, sombre, remplie de douleur. Les celle choses qui lui restait dans ce bas monde. Elle leva sa tête le regard vers le ciel, les gouttes d'eau tombée sur son vissage, son regard triste fessait il pleurer les dieux. Ou es ce que les dieux pleuraient de rire? Puis d'un coup elle tomba dans la flac et s'endormi,

Flash back

Ayame..... Ayame.... Ayame.. reveille toi !

Qu'es ce qu'il c'est passer? Es ce que j'étais entrain de rêve

Ayame il faut que l'on aille voir père pour lui remettre son rapport.

d’accord!

Les deux jeune filles partir vers le bureau de leur père pour lui remettre le rapport qui attendez avec impatience. Quelque minute après devant le bureau il s'avancérent vers le Mizukage qui étais le père d'Ayame et de Kizoumi.

Père voila votre rapport!

Merci Kizoumi de me l'avoir amenez, quant a toi Ayame arrête de rêve.

Oui père.

Une fois le rapport donnée les deux enfants partir chez eux, ou attendez le retour du kage a la maison. Le soir tomba, Kizoumi s'inquiéter a propos de son père qui n'étais toujours pas rentré. Elle prit une veste et sortie de la maison allant vers le bureau du Mizukage. Ayame elle resta à la maison attendant leur retour. Un retour qu'elle ne révéra plus jamais. Les minute passée, dans la rue on pouvait entendre les villageois qui crier, tout en se fessant tuer. Le feu ravagea le village tout entier, Ayame sortie de la maison courant vers le bureau du kage. Une fois arrivé le corps du kage étais par terre ne laissant aucun trace de vie compte a Kizoumi elle était sur le bureau, les vêtements arracher. Ayame s'approchât vers elle, d'un coup du sang sortie de sa bouche. Ayame courra vers le bureau.

Aya,,me il faut que tu fuies le village si non ils vont te tuer...

Onee-chan qu'es ce qu'il c’est passe? Pourquoi tu saigne, attend je vais te soignez.

C'est trop tard Ayame, je vais surement bientôt mourir. Pour une foie écoute ta grand sœur et enfuie toi loin de ce village, le plus loin possible... Ayame je t'ai toujours aimée, même si des fois il fallait que je te montre un autre côté de ma personnalité. Je suis désolé.

Kizoumi.... ne t'excuse pas, tu serra toujours ma grand sœur quoi qu'il arrive.

Ayame vie tes rêve et montre ta fierté a celle ou celui que tu erras l’estime de servir. Même si tu dois y mettre ta vie en jeu, protège la personne que tu aime le plus au monde. Aya..m..e adieux!


Sur le coup la main de Kizoumi tomba dans le vide.. Laissant une dernière trace d'elle dans ce monde. Ayame pleura énormément devant le cœur de sa grande sœur. Puis un des ninjas ennemis arriva dans la salle courant vers Ayame qui était rongé par la haine.... Un seul mot résonner dans la salle.

Tuer Tuer Tuer Tuer TUERRRRRRRRRRRR!

Quelque seconde après Ayame sauta de la fenêtre du bureau du Mizukage et disparut du village de kiri.

Fin du flash Back

Après plusieurs minute dans l'eau Ayame ce releva, puis une fois sur pied elle ce remit en route vers les porte de Kiri. Elle montrait un regard froid et déterminé a tué tout les personnes qui ce mettrais sur son chemin. Et de protéger la personne qui ferra battre son cœur à nouveau. Quelques heure après Ayame arriva devant les portes, qu'elle passa facilement. Une fois arrivé au centre ville elle vue un groupe de personnes qui étaient rassemblé. Ayame ce rapprochât et elle vue une jeune femme avec de long cheveux devant tout le monde. D'un coup on put entendre un bruit qu'elle n’avait pas entendu depuis très longtemps.


Boom Boom BOOmBOOm!

C'étais son cœur qui commencer à revivre a la vue de cette jolie jeune femme. Puis elle tomba versant quelque larmes et ferma les yeux. Sur le coup elle s'endormi épuisé par son long voyage... Mais elle voulait voir son vissage qui la refaisait vivre. Pendant plusieurs minute elle dormait, pour une fois paisiblement! Mais elle entendu cette femme parlais et en c'est mots elle vue Kizoumi. Cette jeune femme au centre lui fessait rappeler sa grand sœur, elle ce releva fessant un dernière effort puis, un mot sortie de sa bouche!

Onee-cha......n.

Juste après avoir dit c'est mots elle ferma les yeux le sourire au lèvre laissant son corps tombée n'ayant plus aucun force pour le retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Tôshiro Hitsugaya
.:: Godaime Mizukage ::.
.:: Godaime Mizukage ::.
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 10/04/2010

Feuille de personnage
Barre d'Xp:
47/100  (47/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Un passé troublant   Ven 16 Avr - 17:33

Tôshiro se trouvait sur une colline quand il aperçu la silhouette d'une jolie jeune fille. Au premier abord, celle-ci semblait être une Kunoichi assez fatiguée, elle avait donc fait une mission et cela plaisait à Tôshiro. Puis il sauta du caillou qui se trouvait sur la colline pour attérir sur un arbre, il était maintenant plus près de la jeune femme que tout à l'heure. Puis il sauta encore sur un autre arbre, mais plus il se rapprochait de cette femme, plus il lui semblait la connaître. Au bout d''un moment, un détail lui échappa : les vêtements, en effet son habillement était celui de Ayame Tokiama, Kunoichi du village de la brume ainsi que la plus puissante de ce village, car elle est Mizukage, il sourrit et rougit un peu en imaginant que c'était une autre fille, mais il préfera ne pas se montrer et la suivre discrètement. Il la suivait tranquillement, mais dans les arbres, en regardant attentivement chacun de ses pas et en surveillant les alentours, on ne sait jamais, il peut y avoir une quelquonque attaque enemmie. En la regardant, il se souvint de quelque chose, il se souvint que c'était la supérieur directe de Ayame qui avait donné l'ordre à Tôshiro de faire cette mission, cette mission pleine d'action. Cette mission consistait à espionner des ninjas de Kiri suspecté d'organiser un coup d'état. Mais les soupçons étaient bon, Tôshiro a du se débarasser de ces ninjas qui n'en vallaient même pas la peine. Mais maintenant le shinobi de Kiri devait dire à la Mizukage que sa mission est terminée et que les soupçons étaient juste, mais il voulait faire ça dans un endroit plus convenable, dans le bureau de la Mizukage par example car cette forêt humide et marécageuse à certain endroit, commençait à le lasser. Toujours sur les arbres, le Hitsugaya observait sa collègue sous un regard quelque peut protecteur et rassurant. Puis ils arrivèrent bientôt aux portes de Kiri, et le shinobi de petite taille, arrivait à son dernier arbre, qui se trouvait à cent mètres des portes du village. Donc Tôshiro devait se montrer, mais il préfèra attendre un petit peu. Il observait Ayame du haut de son arbre. Celle-ci tomba dans une flaque d'eau. Tôshiro sauta de son arbre, et les mains dans les poches, se dirigea vers la jeune femme. Il était tout près de la Mizukage et la regardait avec un regard triste et désolé. Il l'a regardait, puis son visage devint neutre et sans expressions, il s'apprêtait à la soulever et la porter jusqu'à l'hôpital, quand elle se leva à nouveau. A ce moment là, Tôshiro se précipita derrière un buisson pour qu'elle ne la voit pas. Puis celle-ci entra dans le village, le Hitsugaya la suivait de très près. Puis elle se dirigea en direction du centre ville, ou il y avait un groupe de jeune avec une très jolie demoiselle au centre. A sa vue, Ayame tomba par terre et s'endormie. Tôshiro se rapprocha d'elle, l'a prit sur les épaules, puis il regarda les jeunes et dit :

-Hehehe, elle est très fatiguée, elle a besoin de repos ne vous en faîte pas, notre Mizukage est très forte ! Allez, laissez moi passer s'il vous plaît, je vais la ramener à l'hôpital ou elle pourra récupérer rapidement. Bonne journée !

Les jeunes laissèrent Tôshiro passer sans disscuter. Il prit la direction de l'hôpital avec la Mizukage sur ses épaules. Les passants se demandaient tous ce qui lui était arrivé, mais Tôshiro les regardaient tous et leur disaient avec un sourrir :

-Elle va bien, ne vous en faîte pas, je l'a ramène à l'hôpital pour qu'elle se repose un petit peu, elle est fatiguée ...

Tôshiro se fit comprendre par tous les passants qui étaient compréhensif. Il arriva à l'hôpital. On vint lui ouvrire la porte d'entrée et ils prirent la Mizukage dans un lit roulant et la ramenèrent dans une chambre confortable, Tôshiro regardait les infirmier et il leur dit sans aucune expression dans le visage, en étant très sérieu :

-Elle a simplement besoin de repos, occupez-vous en bien, et prévenez moi quand elle sortira, je dois lui dire un truc ...

Puis Tôshiro sortit de l'hôpital, fier d'avoir accomplit quelque chose de bien aujourd'hui, il alla fêter ça en se payant un bol de ramène chez le restaurateur du coin...

Après avoir fini ses ramènes, il sortit faire un tour en ville, il regardait à gauche, à droite. Il essayait de trouver quelque chose à faire, mais il n'avait plus aucun sou en poche et s'ennuyait beaucoup. Il passa plusieurs fois la rue principale en faisant des allez-retours incessant, jusqu'à l'épuisement. Il trouva un billet de 20 ryôs par terre, le ramassa en regardant aux alentours, pour voire si cela appartenait à quelqu'un, apparement non. Il courrut alors dans un bar et s'offrit un verre de jus de fruit glacé. Il l'avala très vite, mais il n'avait pas mal à la gorge, à cause de l'habitude. Puis il lui restait encore quelque ryôs, il alla s'acheter un paquet de chips au cas ou il aurait faim se soir. Le dernier ryô qui lui restait, il le donna à un mandiant faisant la manche. Puis il s'assit sur un banc reculé du village, regardant les gens au loins et essayait de se faire une idée de ce qu'ils ont fait aujourd'hui, mais avec son imagination débordante, il imaginaiz beaucoup de chose, que même le plus grand des shinobis n'auraient pas pu faire. Puis il se leva en se dirigeant chez lui, il marchait lentement la main sur la manche de son Katana, comme s'il se doutait de quelque chose, ou plus tôt, se méfiait de quelque chose. Il sentait une sensation étrange, comme si ses cheveux en pétards allaient s'hérisser encore plus, puis il se tourna en dégainant son épée, puis il se rendit compte qu'un chien érrant était là, il se mit à rire et se remit en route pour rentrer chez lui. Une fois devant les portes de son bâtiment, il regarda l'hôpital, il s'y dirigea et attendit devant la sortie de Ayame. Il regardait la salle d'hôpital dans la quelle elle était et se demandait si elle était déjà sortie, puis il pensa :

* J'espère que tout va bien pour elle, oh, et puis elle a simplement besoin de repos, et après tout, c'est la Mizukage et elle très forte. J'attends qu'elle sorte pour pouvoir lui dire que j'ai mené à bien ma mission, et comme ça, je rentrerais chez moi, me reposer moi aussi. Mais, au faite, ou est Kuja ? Il est partit en mission aussi je crois, je lui parlerais quand le le verrais... *
Revenir en haut Aller en bas
 
Un passé troublant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Il est de retour ... Mais que s'est il passé depuis 3ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mizu no Kuni :: Kiri Gakure no Sato :: Portes du village-
Sauter vers: